#2 – Le jour où j’ai souhaité mourir

La chanson Heavy de Linkin Park résonne dans les hauts parleurs de ma voiture.

Flashback. Juillet 2017.
C’est déjà le troisième été que je ne savoure plus, sans trop savoir pourquoi. Moi qui, quelques mois plus tôt, me voyait déjà entrain de siroter quelques cocktails en terrasse. C’est finalement l’image d’une espèce de grosse larve avachie sur le canapé qui me revient. Nous sommes quelques jours après le 22 juillet.
La mémoire me fait défaut, préférant occulter cette longue période de détresse. J’apprends la mort de Chester Bennington, chanteur du groupe Linkin Park, et je pleure en silence. Il s’est pendu et je m’imagine en faire autant.

Alerte rouge dans le monde des idées noires.

Les nuits me semblent si courtes. Déjà, le soleil se lève et il faut tenter de vivre une journée normale. Normale ? Je ne sais plus ce que ça veut dire. Chaque jour qui passe se ressemble. Je me noie dans mes larmes. Je ne sais plus pourquoi je pleure.

A ce stade, je vis mon troisième épisode dépressif mais c’est la première fois que je sens la gravité de cette situation. Je ne ressens plus aucune émotion positive. A quoi bon ? Elle me détruisent à petit feu.

Je m’éloigne de plus en plus de mes amis. J’ai besoin d’être seule. Je veux qu’on s’habitue à mon absence. Au cas où elle deviendrait permanente. Oubliez-moi, faites comme si je n’existais plus. Je liste les alternatives possibles pour arrêter de souffrir, je n’en vois qu’une : arrêter de vivre tout simplement. 

Je crois avoir trouver la solution. Mon regard s’arrête sur mon poignet droit : « Too Weird to live, Too Rare to Die » – cette phrase tatouée qui ne veut plus rien dire. Et pourtant si sensée. Je ne veux plus vivre et, finalement, je ne suis peut-être pas encore prête à mourir. Je me lève avec le peu de force qu’il me reste. J’ai l’impression de peser une tonne et que chaque pas est un effort laborieux. Je m’approche de la fenêtre et je m’imagine en bas. Morte. Peut être que ça ferait taire tout ce qui se bouscule dans ma tête ? Toutes ces voix qui me torturent et qui me hurlent que je n’ai plus rien à faire la.
Et puis, je retourne m’allonger. Vidée. Je ne comprends plus très bien ce qu’il se passe. On me répète que j’ai « tout pour être heureuse », alors pourquoi je ne le suis pas ? Dois-je m’en auto persuader pour que cela devienne réalité ? Je ne sais plus. Je veux dormir. Je veux dormir. Je veux juste dormir.

Juillet 2018.
Enfin ! Enfin, ce premier été où je suis entrain de coucher ces mots sur le papier, un verre de vin à la main. Heureuse. Enfin. Il m’aura fallu du temps , de la patience. Cette année, j’ai appris à me connaître. A puiser tout au fond de moi pour me battre contre mes démons et finalement les apprivoiser. J’ai appris à mettre des mots sur mes souffrances pour mieux me retrouver. Retrouver le goût à la vie. Apprécier chaque petit instant de plaisir. Je suis fragile et je me rends compte qu’il y aura toujours des épreuves difficiles à traverser. Je ne sais pas très bien où je vais mais j’avance. Personne n’a son avenir tout tracé.

A la Romy de l’été dernier, j’ai envie de t’adresser quelques mots : accroches-toi ! Reprends tes esprits, respires, et profites de ce qui t’entoure. Prends ton téléphone et appelles tes meilleurs amis, dis-leur que tu vas mal. Tu sais, c’est normal d’avoir des coups de mou, mais ne te laisses pas envahir. Parles, parles, parles ! Poses les mots sur ce qui t’indigne, te rend triste, te fait perdre confiance en toi, en la vie. Regardes autour de toi et tu verras que tu n’es pas seule. Romy, merde, mettre un terme à sa vie à 25 ans ça ne te ressemble pas ! Allez, arrêtes de fixer le mur et lèves toi de ce canapé. Non, ne vas pas dans le lit à la place. Regardes, il fait beau, tu ne veux pas un cocktail bien frais ? Non ? Et bien peut être pas aujourd’hui mais sûrement demain ? Lances une petite playlist et danses !

Et puis, le déclic ! C’est en janvier que petit à petit j’ai su ré-apprécier chaque instant de vie. Moi qui ne m’étais plus entendue parler depuis des mois. je me suis laissée surprendre à chanter à tue tête dans la salle de bain.  Assez cocasse de réaliser d’ailleurs que c’était sur la chanson “I Just Wanna Live” de Good Charlotte… 🙂

Au fond de moi cette petite voix me chuchotte “she is back” ! Yes !

Aujourd’hui je me dis que j’ai bien fait en ce jour de juillet 2017 de ne pas sauter. A la place j’ai plongé dans le grand bain de la vie. Parce qu’elle est encore longue, qu’elle sera ponctuée de ups and downs. De bonnes surprises m’attendent. Mon aventure ne fait que commencer.

Corse – Baie d’Ajaccio : découvertes et imprévus

RomyPhotographie

Salut l’ami.e !

Je reviens tout juste d’une semaine de vacances en Corse et autant te dire que ce fût un énorme coup de coeur ! A l’heure où je t’écris, mon esprit est encore là bas et je revois les paysages à couper le souffle, j’entends encore le bruit des vagues.

Si tu as l’occasion toi aussi de t’y rendre, je te présente quelques spots incontournables dans la baie d’Ajaccio.

Les Îles Sanguinaires

Appelées également l’archipel des poètes, c’est à la pointe du golfe d’Ajaccio que se dévoile ces 4 îlos classés. Vértiables  havres de paix, les îles Sanguinaire sont connues pour ses nombreuses plantes rares et protégées et font partie intégrante du patrimoine naturel et culturel de la ville d’Ajaccio et plus largement de toute la Corse.

La plage d’Isolella

Sur la rive sud du Golfe d’Ajaccio, après Porticcio se trouve cette très jolie plage de sable fin, abritée par la presqu’île de l’Isolella.  On se sent immédiatement coupé du monde.

Le + de cette plage : la possibilité de louer un kayak transparent et de faire une ballade en mer. L’expérience était vraiment top – à voir sur mon vlog ci-dessous.

La plage Mare e Sole

Dans la commune de Pietrosella se cache la plus belle et la plus paradisiaque des plages que j’ai pu voir durant mon séjour. Egalement appelée “la plage d’Argent”, elle jouit d’une réputation sans faille : eaux translucides, bancs de sable permettant d’avoir pied très loin. Inutile d’aller au bout du monde, le paradis c’était là-bas.

Ajaccio

Impossible de ne pas découvrir la capitale de la Corse. Cité portuaire sur la côte ouest de l’île, Ajaccio a vu naître Napoléon Bonaparte. Difficile de l’ignorer tant sa présence est partout dans les rues (peinture, sculpture, plaque de rue…). Sa demeure est d’ailleurs visitable puisqu’elle abrite à présent un musée exposant des objets de famille.

Quand tout à coup…

Les vacances se passaient jusqu’alors pour le mieux quand malheureusement l’amoureux fût pris de douleurs à l’abdomen.

S’en est suivi un épisode sympathique chez le médecin qui suspecte une crise de l’appendicite. Les vacances se donc arrêtées pour lui au bout de 3 jours puisqu’elles se sont poursuivies par un séjour à l’hôpital et une opération.

Tout s’est heureusement très bien passé… 🙂

La suite du séjour s’est donc poursuivi avec mes parents et nous avons modifié notre programme.

La Cascade du Voile de la Mariée

Après 10 petites minutes de marche, nous nous retrouvons devant un magnifique spectacle naturel. Réputée pour être la plus haute cascade de Corse (70 mètres de hauteur), la Cascade du Voile de la Mariée tient son nom d’une légende locale.

Il paraitrait qu’un petit lac se trouvait en haut de la cascade. Celui-ci était en fait une fontaine qui guérissait quiconque plongeait dedans l’objet de sa douleur. Un jour, une reine venue tremper son poignet blessé fut pourchassée par un prince qui s’avérait être un ogre. Tout ce qu’il réussit à attraper d’elle fut son voile mais, trébuchant dans sa course, il fit sauter les pierres qui retenaient les eaux et libéra ainsi un torrent dans lequel il fut emporté. La Cascade du Voile de la Mariée était née !

Corte

Située à 80km d’Ajaccio, Corte est la capitale historique et culturelle, nichée au cœur des montages du centre de la Corse. C’est vraiment LA ville pittoresque à découvrir. Je suis immédiatement tombée sous le charme. Les petites ruelles sont charmantes et je n’ai jamais aussi bien mangé.

Je vous invite à vous arrêter chez Terra Corsa et déguster leurs succulents beignet au fromage Corse.

L’assiette de beignets au fromage

 

La suite en image… ? 🙂

Je vous laisse découvrir mon voyage sous une version différente grâce à mon dernier vlog :

Vacances 2018 – Et si je ne pouvais n’en choisir qu’un ?

makeup

Hé salut toi !

A l’heure où je t’écris, je serais logiquement entrain de barboter dans la piscine ou entrain de me dorer carboniser sur le sable d’une plage Corse.

C’est en préparant ma valise que je me suis rendue compte que j’en prenais toujours 10 fois trop ! Que ce soit niveau fringues ou produits de beauté. J’ai toujours peur de manquer. De ne pas avoir assez de choix sur place. Pour finalement me rendre compte que la moitié est restée dans ma valise tout au long des vacances.

Alors je me suis posée cette question : et si tu ne pouvais n’en prendre qu’un ?

Voici, toutes  catégories confondues, les choix que je ferai :

fond-de-teint

bbcreme

Cet été, j’ai décidé d’emporter avec moi la célèbre BB Crème d’Erborian. Le hic c’est que je ne l’ai jamais testée et que ce sera un peu le crash test. Il faut dire que je me maquille rarement le teint en vacances puisque je passe mon temps dans l’eau. Néanmoins, j’aime quand même pouvoir unifier mon minois quand je sais qu’il n’y a pas de baignade prévue. Ou bien le soir pour sortir. Il faut quand même avoir l’air présentable sur les photos :’)

J’avais envie de quelque chose de léger et cette BB Crème est tellement un must-have que je me suis jetée à l’eau avec conviction.

J’ai tout de même opté pour le format voyage de 15ml pour son côté compact et ne pas gâcher le produit si jamais il ne me plaisait pas.

Edit : testée depuis jeudi, j’en suis pour l’instant ultra satisfaite. 

rouge-a-levres

urban-decay-hifi

Je crois que c’était le choix le plus difficile à faire. Puisque mon addiction principale réside dans les rouges à lèvres.

Et pour le coup, j’ai jeté mon dévolu sur un produit inattendu. En effet, en temps normal, je ne suis pas du tout conquise pas ce genre de produit. Puisqu’il s’agit d’un gloss : le Hi-Fi Shine Gloss d’Urban Decay en teinte Big Bang.

En déambulant dans les rayons de Sephora, jamais, ô grand jamais, je ne me serais attardée dessus malgré son packaging juste magnifique. Je remercie donc mon amie Claire de me l’avoir offert car c’est réellement un excellent gloss qui ne COLLE PAS ! (Halleluyah mes soeurs :))

Sa particularité est qu’il a un effet repulpant qui se sent lors du passage sur les lèvres. Enrichi en vitamine E et en essence de menthe (so fresh), il a une odeur légèrement vanillée et ultra mentholé qui fait du bien.

Ultra agréable à porter et la couleur est vraiment chouette pour l’été.

Petit close-up, mattes-moi cette bouche pulpeuse ^.^

close-up-bouche

palette

Fraîchement achetée, c’est la Naked Heat d’Urban Decay qui m’accompagnera en Corse – et j’en bavais depuis des mois après cette palette.

Inutile de te la présenter mais j’ai complètement craqué pour ses teintes chaudes qui sont idéales pour mes yeux verts. Elle est compacte et le pinceau intégré permet de ne pas trop s’encombrer. Gros coup de coeur <3

La pigmentation est sans grande surprise au rendez-vous. Là dessus, Urban Decay ne me déçoit jamais. Il faut donc avoir la main légère avec certains fards foncés et estomper, estomper, estomper.

Je garderai les maquillages élaborés pour mon retour à la maison. Je compte malgré tout la dompter en vacances avec des make up light et simples.

palette

urban-decay-naked-heat

J’ai trouvé la parade pour ce combo puisque j’emporte toujours avec moi la palette Virtual Domination de Nars – je la trouve hyper pratique pour les voyages puisqu’elle contient des blush, un highlighter et un bronzer (le Laguna que j’adoreeeeeeee !)

J’ai récemment acquis la Blush Bar de Benefit (qui est à tomber et qui va faire un vrai carton) – je la trouve un peu trop grande à emporter et restera à la maison. Par contre, je t’en reparle très bientôt ! 😉

Revenons à notre Nars, il s’agit d’une édition limité de Noël 2014 (et oui, j’ai la main légère – elle est comme neuve). Cette palette est idéale pour l’été puisque les couleurs sont chaudes et très faciles à travailler notamment “Final Cut” ce corail de l’espace (au milieu en bas) qui est juste dingo.

nars-virtual-domination

deodorant

schmidt

OK, c’est sûrement la catégorie la moins glamour de cet article, mais impossible de nier que le déodorant c’est un peu notre allié de tous les jours quand il fait 40°. Et si tu es comme moi, tu connais malheureusement cette sensation de très vite transpirer et de ne plus sentir la rose au bout de 3 minutes chrono.

Et bien en parlant de rose… je pense avoir enfin trouvé mon bonheur ! Les déodorants de grandes surfaces étant complètement inefficaces sur moi, je cherchais désespérément une alternative. C’est grâce à cet article de Golden Wendy que j’ai été influencée par l’achat de ce déodorant en stick Schmidt Rose + Vanille. Outre son odeur à tomber par terre, son format stick que je trouve plus pratique (coucou les déodorants en pot), ce déodorant que je teste depuis un peu plus d’une semaine est vraiment top. Pour l’instant RAS côté sensibilité du dessous de bras (j’ai souffert d’atroces démangeaisons et brûlures avec le fameux SoapWella) et surtout pas de mauvaises odeurs.

Je pense que je tiens le bon ! Petit + : il est bio et non testé sur nos amis les bêtes <3

vernis

Ongulairement parlant, je ne me prends jamais trop la tête pour les vacances. Souvent j’applique mon vernis la veille du voyage et je ne touche plus à mes ongles. Quand il me reste un peu de place, j’emporte la bouteille pour faire quelques retouches. La plupart du temps je m’abstiens, et tant pis pour le vernis écaillé au bout de 3 jours.

Ceux qui me connaissent savent que j’ai un nail bar assez conséquent, le choix fût donc périlleux et pourtant évident ! C’est le Flip Flop Fantaisy de China Glaze qui remporte le match. Pour moi, c’est THE vernis de l’été : c’est un corail fluo avec lequel il te sera difficile de passer inaperçue. Je l’aime d’amour mais malheureusement la tenue n’est pas idéale surtout quand il y a des baignades en jeu.

vernis-chinaglaze

Pardonnez-moi la pose super brouillon de la chôôôse – je suis vraiment une quiche !

iphonex

case-app

Dans la famille collectionneuse, je demande la folle dingue des coques de téléphones ! Oui ? C’est moi ! Et oui, j’adore “pimper” mon téléphone grâce à des coques personnalisées (ou non). Tout récemment j’ai découvert le site CaseApp où je me suis commandée cette jolie coque matte avec des feuilles de palmiers et où j’y ai fait rajouté mon petit nom en guise de personnalisation.

J’ai également une version brillante avec des pastèques (addiction bonjour !). Et même si je préfère la version matte, j’ai toujours peur que la coque glisse entre mes doigts. C’est sûrement son seul petit défaut 🙁

coque-iphone

Ma révélation a été lors de l’obtention de ma première liseuse. Moi qui suis capable de dévorer plusieurs livres en vacances, j’ai rapidement adopté ce format de lecteur que j’adore. Il y a sûrement des puristes du papier parmi vous. Je vous avouerais que c’est toujours agréable de feuilleter des pages. Cependant, le côté numérique est l’idéal pour l’indécise que je suis. J’importe plusieurs livres dans ma Kobo et hop il ne reste plus qu’à choisir une fois allongée dans le transat.

Cette semaine je compte bien finir Origine de Dan Brown.

kobo

Et toi, tu pars où en vacances ? Que vas-tu mettre dans ta valise ? 

Tu peux découvrir mes vlogs voyages juste ici !

Routine soin du dimanche ❤

Hello Sunday !

Coucou toi ! En ce joli dimanche matin, j’ai décidé de te présenter ma routine soin complète du dimanche.

Le dimanche, c’est bien le seul jour où je prends le temps de m’autoriser un long moment cocooning et où je me fais la totale tartinade du visage pour espérer avoir la peau aussi douce qu’un bébé.

J’ai pris le parti de te faire une jolie infographie qui reprends l’ensemble des étapes et des produits que j’utilise.

Pour te mettre en condition, je te rappelle que j’ai un type de peau avec un combo de l’horreur puisqu’elle est sèche, déshydratée, réactive et sensible. Par chance, je n’ai pas de problème de boutons mais ce qui me pourrit la vie ce sont vraiment toutes ces petites rougeurs qui ne rendent pas mon teint uniforme.

Si tu as le même type de peau que moi, les produits listés ci-dessous m’ont vraiment aidée à avoir une peau bien plus jolie. Et si tu as d’autres produits à me faire découvrir, direction la case commentaire 🙂

Je te souhaite un bon dimanche & j’espère que ce type de format te plaira.

 

Nude By Nature : Masterclass et Review Produits

Good morning June !

Je démarre ce joli mois de Juin en te présentant une découverte Make-Up qui vaut clairement le détour : la marque Nude By Nature.

J’ai eu la chance de remporter un concours me donnant le droit de participer à une masterclass organisée par la marque cette semaine : petit retour d’expérience.

La Masterclass – en collaboration avec la YouTubeuse ChakeUp – a eu lieu au Nocibé Paris Opéra. La boutique est sublime. Moi qui boudait l’enseigne Nocibé depuis quelques temps, cette boutique m’a redonnée envie d’y faire un tour.

Les 9 autres participantes et moi avons démarré le cours animée par la maquilleuse de la marque.

Une représentante de la marque introduit la Masterclass par une brève présentation : Nude By Nature, c’est une marque de maquillage Australienne naturelles, 100% non testée sur les animaux et qui utlise les meilleurs extraits naturels, vitamines et huiles essentielles pour améliorer et embellir l’apparence de ta peau. Ils ont tout bon jusque là, non ?

Très vite, Charlène (ChakeUp), a eu droit son démaquillage du faciès pour tout reprendre de zéro.

Chaque produit nous a été présenté de façon individuelle et nous sommes repartis blindées de conseils maquillage. Puis, ça a été à notre tour de passer entre les mains en or des maquilleuses de la marque. Base, fond de teint, poudre, highlighter, sourcils : tout y est passé ! Le rendu est trop joli et NA-TU-REL : j’adore !

Les produits Nude By Nature sont sans silicones et contiennent des ingrédients naturels réputés tels que : la prune de kakadu (oui le nom n’est pas glam’ mais son pouvoir anti oxydant est dingue !), le citron vert du désert, l’huile de dattier du désert et j’en passe.

Côté packaging : là encore la marque fait dans la simplicité, on reste nature. Malgré tout, pas d’effet cheap, la marque a misé sur des couleurs claires et naturelles avec des détails chromés. Pas de chichi donc, et c’est fort agréable.

20h00 sonne et la Masterclasss touche déjà à sa fin. Nous ne repartons pas les mains vides puisque la marque nous offre un joli sac pleins de cadeaux dont je te parle en vidéo juste ici. Une chouette attention qui nous permet de continuer à tester les produits une fois rentrée chez soi.

Je fais un léger détour par le stand et craque pour deux autres produits qui m’ont convaincue lors de la démo.

Me voilà repartie avec la palette pour sourcils et la base teint parfait : deux produits que j’adore déjà et que j’utilise de façon quotidienne depuis le début de la semaine.

Merci encore à ChakeUp pour ce chouette concours ainsi qu’à Nude By Nature pour les jolis cadeaux offerts.

Je te laisse visionner ma vidéo YouTube où je te parle un peu plus en détails des produits :

Printemps et thés – Mon Top 3

Le printemps est définitivement installé et va bientôt laisser sa place à l’été. Je suis confortablement installée dans ma loggia, une tasse à la main, et me vient l’idée de vous présenter mon top 3 de mes thés préférés pour cette saison. D’ailleurs, petite correction : il s’agira ici de 3 infusions.

Et oui, je rentre complètement dans le cliché de la blogueuse avec sa boulé à thé 🙂 Il faut dire que je ne supporte pas le café (sauf en pâtisserie) et que je digère souvent mal le chocolat chaud. Alors, pendant les longues soirées d’hiver je me suis rapidement mise au thé. Au fur et à mesure des années, j’ai totalement boudé les thés en sachets Lipton et autres marques de grandes surfaces. Mon palais en voulait plus qu’un simple goût d’eau chaude aromatisée au sucre.

J’ai alors fait mes premiers achats au Palais des Thés puis dans diverses boutiques indépendantes, notamment à Londres.

Ce sont néanmoins trois célèbres marques qui se retrouvent en tête du classement aujourd’hui. Pour deux d’entre eux, ils seront à déguster glacés. Rafraîchissement garanti !

Number 3 : Infuz – Infusion thé vert pomme passion

Attirée par le packaging, j’ai découvert cette infusion au détour d’un rayon Auchan. Je lis rapidement la composition : un thé vert aromatisée à la pomme et passion. Jackpot ! Je suis une véritable fan de pomme mais bien souvent les thés à la pomme ont également une touche de cannelle que je n’apprécie pas forcément. Ni une, ni deux, il finit dans mon panier.

Cette infusion c’est la douceur incarnée. Elle a un effet detox grâce au thé vert qui contribue à l’élimination rénale de l’eau et des toxines. La pomme est présente et la passion y ajoute un goût acidulé.

Cette infusion a tellement fait succès auprès de mes amis que c’est le premier thé que j’ai terminé (on remarquera également la boîte bien cracra) ! A racheter de toute urgence.

Number 2 : Kusmi Tea – Aquaexotica

On ne présente plus Kusmi Tea qui est aujourd’hui leader du thé premium en France.

L’Aquaexotica est une de leur dernière nouveauté, sortie mi-mai. Il s’agit d’un mélange sans théine composé de pomme (et oui encore!), d’hibiscus, de fruit du dragon et de mangue. Cette infusion a une odeur à tomber et porte bien son nom car en bouche c’est un véritable cocktail exotique.

Elle se boit chaude ou froide. Je ne l’ai testé qu’en infusion glacée pour l’instant et je l’adore. Le mélange est rafraîchissement et, surtout, pas trop sucré. Je prévois déjà d’en boire des litres tout l’été et j’adore sa jolie couleur rouge.

Number 1 : Lov Organic – Summer in Løv

Et le grand gagnant de ce top 3 est le Summer in Løv !

Løv Organic, c’est tout simplement la petite soeur de Kusmi Tea. Il s’agit de la première marque française de thé premium entièrement bio. Ce n’est pas mon principal critère de choix mais c’est toujours plaisant de consommer bio quand on le peut.

Pour commencer : comment ne pas craquer pour ce packaging dégradé qui nous rappelle que l’été va bientôt pointer le bout de son nez ?

J’ai été très surprise en sentant pour la première fois cette infusion : j’avais l’impression d’avoir le nez plongé dans une bouteille d’Ice Tea. Niveau ingrédients : nous retrouvons de la pêche, de l’abricot et de l’hibiscus. Après infusion, le goût d”ice tea’ est toujours présent, le sucre en moins, le bio en plus.

Un sans faute donc et direction les coups de coeur !

 

Et vous quels sont vos thés préférés pour la belle saison ? ♡

A la découverte de : NANTES

Ce week-end je partais à la découverte de Nantes.

Après un premier séjour en mars, dans le cadre professionnel, j’étais déjà tombée sous le charme du centre ville : entièrement piétonnier, et de l’architecture de la ville.

Le week-end de Pentecôté se prêtant à merveille à la déconnexion, j’ai donc réservé une chambre pour deux à l’hôtel Okko**** – une chouette expérience puisque l’hôtel propose un tarif tout compris avec petit déjeuner mais aussi l’apéritivo : un apéritif convivial servi le soir. Quel bonheur de savourer un verre de vin blanc tout en dégustant une belle assiette de charcuterie. Mention spéciale pour ce petit moment gourmand fortement apprécié.

L’hôtel est situé en plein centre-ville, la chambre était agréable, seul un petit détail nous a troublé : il fallait passer par la douche à l’italienne pour avoir accès au reste de la salle de bain, plutôt étrange comme conception.

Une fois les valises posées, nous sommes partis à la découverte de Nantes : nous avons commencé notre ballade par le centre ville, très agréable, même quand il y a foule. C’est aéré, on ne se sent pas oppressés, et surtout, les gens sont cools ! Autant vous dire que le dépaysement est garanti lorsque l’on arrive de Paris où environ 526481 voitures passent leur temps à klaxonner à tout va.

Nous avons ensuite continué notre route jusqu’aux Machine de l’Île : un magnifique espace d’exposition de machines où nous avons eu la surprise de nous faire arroser par un éléphant mécanique.

Ensuite ce fût la découverte de l’Île de Versaille et de son sublime jardin japonais, immersion garantie.

Côté culinaire, c’est le restaurant “Chez Maman” qui fût notre gagnant. Au menu : deux énormes et succulentes salades et une décoration atypique.

Dimanche nous avons roulé en direction de l’Océan Atlantique pour nous arrêter à la Plage du Porteau près de Pornic, et quel pied ! Je redécouvre le bonheur d’être pieds nus dans le sable tout en écoutant le bruit des vagues qui s’éclatent sur les rochers. Un moment hors du temps.

Pour le déjeuner, nous avons rejoint Pornic pour nous arrêter au restaurant “Le Retz”. Et comment vous décrire notre expérience autrement que par “exceptionnelle”. J’ai eu un véritable coup de coeur gastronomique pour la cuisine. Carpaccio de Saint Jacques à la fraise / passion , thon mi-cuit et sa purée de poivron, sablé fraise et ganache pistache. Tout était succulent et le service adorable, le tout à un prix modeste. Si vous avez l’opportunité de passer dans le coin, foncez-y !

Un dernier tour à profiter de l’océan et ce fût déjà l’heure de partir, le coeur heureux, l’esprit libre.

Je vous laisse découvrir l’ensemble de ce week-end à travers mon vlog 3 : juste ici !