#6 Le jour où tu (re)souris bêtement à cause d’un garçon <3

Cher toi, celui qui m’a redonnée confiance en l’amour je voulais juste te dire merci.

Grâce à toi je redécouvre ce que ça fait d’avoir des papillons dans le ventre, de rire aux éclats jusqu’à en avoir les joues qui font mal. Je redécouvre ce qu’on ressent quand quelqu’un nous manque et que ça en devient insupportable. Je profite de ces nuits blanches à s’envoyer des playlist sans fin, à remplir la liste des 9000+ choses à faire ensemble, à devenir un caramel mou quand je suis avec toi.

Le sourire que j’ai collé constamment sur le visage, je te le dois en grande partie. Parce que je me remémore des fois où on finit les phrases de l’autre et où on se comprend sans même se regarder. Parce que je trouve ça cool d’avoir des matching outfits et de te faire choisir mes rouges à lèvres. Parce qu’on a notre façon de parler et nos privates jokes. Parce que j’aime bien te faire rire quand je sais que tu vas lire mes 685393493 messages au réveil. Parce que j’aime nos cycles courts mais aussi ceux qui durent un peu plus. Parce que j’aime échafauder des plans pour que tu ne n’ennuies pas avec moi. Parce que je te veux avec moi, tout le temps.

Ca me semble presque « trop » facile, « trop » idyllique ; et même si c’est complètement fou, j’étais presque sûre il y a un an que je tomberai follement amoureuse de toi un jour.

Tu es arrivé au moment où j’étais complètement égarée, là où aujourd’hui je me sens comme sur un nuage et où tout parait si clair.

On a encore tellement de choses à connaître l’un sur l’autre, tellement d’expériences à vivre et j’ai vraiment envie de les vivre ensemble. J’ai l’impression d’être la meilleure version de moi-même depuis que tu es là. Même si, je sais que je suis pas toujours facile à comprendre, je sais que tu y arriveras.

On dit qu’on ne trouve pas l’amour mais que c’est lui qui nous trouve. Que cela à avoir avec le destin et que parfois c’est juste écrit. Je crois que j’ai un peu forcé le hasard malgré tout parce que je savais à ce moment là que c’est toi qu’il me fallait par dessus tout.

 Tu es sûrement ma plus grande faiblesse mais aussi ma plus grande force. Je ne sais pas où cela nous mènera et je ne veux pas avoir la réponse à cette question. Alors merci de me faire passer le plus bel été qui soit et vivement les autres.

You were the missing piece, and, I love you <3

Partager:

1 Commentaire

  1. 10 septembre 2019 / 9 h 36 min

    C’est tellement adorable autant d’amour! Je vous souhaite beaucoup de bonheur. Mais je me dois de rajouter ma sagesse de vieille : le bonheur, il est en toi. Pas besoin de quelqu’un pour être heureuse. Le partenaire c’est la petite cerise sur le gâteau ou sur le Milkshake 🙂

    Un très joli billet d’humeur plein d’amour.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *