#4 – Le jour où j’ai recommencé à vivre

J’ai l’impression que je passe mon temps à écrire à propos d’événements tristes ponctués de dramatisme. Pourtant, je vous assure que je vais bien. L’écriture a visiblement des effets thérapeutiques sur moi, mais ce n’est pas une découverte 🙂  

Trève de bavardise, c’est l’heure de la storytime Père castor. Lances ta plus belle playlist « summer songs » sur Spotify, parce que cet été sera le meilleur de ma vie. Et si tu n’as pas d’idées, voici la mienne :

Il y a des claques dans la vie que tu ne vois pas venir. La mienne, je l’ai prise fin mai et j’étais loin de me douter de ce qui allait m’arriver. Les jours s’enchaînent et s’empirent. J’ai déjà un pied dans le vide quand je sens qu’il va m’y jeter complètement. Le saut dans le vide, sans parachute. Quelques jours plus tard, c’est l’ultime coup de poignard dans mon coeur et bon courage pour recoller les morceaux. Le flou artistique s’installe, les questions fusent, mon esprit bouillonne. Je n’ai pas envie de me laisser aller mais je ne sais plus par où (re)commencer.

8 ans qui volent en éclats, 4 ans de questionnement à sens unique sans que je ne me sois doutée de rien. Aïe, ça pique, vous reprendrez bien un petit coup de couteau pour la route ? Il est temps de penser logistique et, de gérer l’émotionnel, seulement s’il reste un peu de temps. C’est dur, j’ai envie de craquer, je résiste.

Les enfants, la ténacité est peut être une de mes plus grandes forces et elle m’aura été d’une grande aide dans cette épreuve. Je fais partie de ceux qui pensent que rien n’est laissé au hasard et que tout arrive pour une raison. Une fois ce constat fait, plus rien ne pouvait m’arrêter et me voilà à peine quelques semaines plus tard à emménager dans mon nouveau cocon, prête à attaquer ma nouvelle aventure. Un simple moment de recul aura suffit pour me rendre compte qu’enfin, les étoiles s’alignent. Malgré tout, je garde ce sentiment amer d’avoir perdu 4 ans, comment ai-je pu être aussi aveugle pour ne m’apercevoir de rien ? Comment ai-je pu me contenter d’un mode de vie dans lequel je ne m’épanouissais plus depuis longtemps ? La routine nous tue et elle a bien failli m’emporter.

La moitié de l’été arrive déjà et je peux vous assurer, qu’à ce jour, je vis ma meilleure vie. Je suis portée par un sentiment de légèreté à l’idée de m’être enfin retrouvée, pour combien de temps ? C’est l’éternelle question sans réponse, mais ce serait peut être le bon moment pour arrêter de vivre dans le futur et de garder la tête dans le présent ?

Keep goin’ , summer 2k19 I believe in you <3

Partager:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *